Kusku

Questions fréquentes

  • Stationnement
    • Votre tiny peut rester sur une propriété privée trois mois sans déclaration, plus longtemps en étant déclarée auprès de votre mairie.

      Depuis 2014, la loi Alur facilite aussi l’accès aux zones "pastilles", c’est-à-dire inconstructibles, mais accessibles aux habitats mobiles et démontables. Problème: toutes les villes ne les mentionnent pas encore dans leur Plan local d’urbanisme. Le préalable est de se référer aux textes d’urbanisme de la commune. Plusieurs sites Internet existent pour trouver un terrain. Outre le Bon coin, gamping.fr, pretersonjardin.com peuvent offrir une opportunité.


  • Taxes
    • Si vous occupez une tiny house à titre d’habitat principal, vous devez payer une taxe annuelle, semblable à celle d’une caravane, soit 150 euros.


  • Pourquoi Kusku?
    • Pour nous la tiny house, c’est un espace où l’on se sent bien. C’est comme un petit cocon. C’est d’ailleurs le terme que l’on a donné à notre entreprise. En langue basque, on prononce "coushcou".


  • Quelle différence avec une roulotte ou caravane?
    • Nos tiny houses sont construites selon les standards d’une maison à ossature bois d’aujourd’hui. Réalisées de manière artisanale et sur mesure, très bien isolées et éco-responsables, elles se distinguent avec plus d’espace intérieur et de hauteur sous plafond de la roulotte traditionnelle, de la caravane industrielle fabriquée en série en matières plastiques, ou du mobil-home qui pour être déplacé nécessite une grue et un convoi exceptionnel.


NOUS CONTACTER